ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Revue de Médecine Périnatale

1965-0833
Organe d'expression de la Société française de médecine périnatale et de la Fédération française des réseaux de santé périnatale
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2009 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 1/2 - 2009  - pp.77-81  - doi:10.1007/s12611-009-0002-y
TITRE
Le syndrome de réponse inflammatoire fœtale : définition, causes et conséquences

TITLE
Foetal inflammatory response syndrome: definition, etiology and consequences

RÉSUMÉ

Les infections intra-utérines ou les ruptures prématurées des membranes peuvent favoriser une synthèse de cytokines pro-inflammatoires. Le terme de « syndrome de réponse inflammatoire fœtale » (SPIF) est utilisé pour dénommer cette réponse immune du fœtus. Plusieurs moyens permettent de reconnaître le SRIF durant la vie fœtale ou à la naissance : élévation de l’interleukine (IL)-6 dans le sang du cordon, funiculite constatée à l’examen histologique du cordon ou petite taille du thymus fœtal évalué par échographie. Chez le prématuré, un lien significatif entre morbidité néonatale et SRIF a été identifié, puisqu’une élévation de l’IL-6 dans le sang du cordon ou dans le liquide amniotique est constatée chez les enfants qui développeront ultérieurement une leucomalacie périventriculaire, une dysplasie bronchopulmonaire ou une infirmité motrice cérébrale. Prévenir la morbidité néonatale liée au SRIF est un enjeu majeur en néonatologie. Dans les situations à risque, comme les ruptures prématurées des membranes, les corticoïdes en anténatal, l’antibiothérapie maternelle et l’attitude obstétricale (prolongation de la grossesse ou extraction fœtale) doivent être discutés.



ABSTRACT

Fetal inflammatory response syndrome (FIRS) is caused by stimulation of the foetal immune system and biosynthesis of pro-inflammatory cytokines in the human foetus following intra uterine infection and/or premature membrane rupture. Several diagnostic features characterise FIRS during foetal life or at birth, including elevated levels of interleukin-6 in the cord blood, histological funiculitis or small foetal thymus size measured by ultrasound. A relationship between neonatal morbidity and foetal inflammation has been demonstrated by the increased concentration of IL-6 in cord blood or amniotic fluid in children who develop periventricular leukomalacia, bronchopulmonary dysplasia or cerebral palsy. Preventing adverse neonatal outcome associated with FIRS is a real challenge for neonatology. In at risk situations, such as premature rupture of membranes, maternal glucocorticoids, antibiotic therapy and the obstetric point of view (whether to continue with the pregnancy or extract the foetus) must be discussed.



AUTEUR(S)
T. DEBILLON, P. HOFFMAN, F. CNEUDE, P. ANDRINI

MOTS-CLÉS
Interleukine, Morbidité néonatale, Inflammation fœtale

KEYWORDS
Interleukin, Neonatal Morbidity, Foetal Inflammation

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (84 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier