ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Revue de Médecine Périnatale

1965-0833
Organe d'expression de la Société française de médecine périnatale et de la Fédération française des réseaux de santé périnatale
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2009 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 7/1 - 2015  - pp.13-15  - doi:10.1007/s12611-015-0307-y
TITRE
Grossesse multiple, malformation létale et soins palliatifs périnatals

TITLE
Multiple Pregnancy, Lethal Malformation and Perinatal Palliative Care

RÉSUMÉ

Les auteurs rapportent quatre observations de grossesses multiples dont l’un des fœtus était atteint d’une malformation létale. Les mères ont préféré des soins palliatifs à la naissance plutôt qu’une interruption médicale sélective (d’ailleurs impossible dans un cas). Les mères étaient trois primipares et une multipare. L’accouchement a eu lieu par césarienne à 30, 32, 33 et 37 SA. Les quatre enfants malformés sont décédés après rencontre avec leurs parents et dans des délais brefs : 8 minutes, 1h30, 2h, 4h. Cette pratique, qui est proposée aux couples dans notre service, en évitant tout geste dangereux en période prénatale, permet une rencontre avec l’enfant, l’établissement d’un lien mère-enfant « en urgence » et donc peut-être un renforcement de la parentalité et un attachement favorisant le travail de deuil ultérieur. Les limites de l’approche palliative périnatale sont d’une part une trop grande incertitude sur la nature des malformations et d’autre part la durée de vie postnatale potentielle, ainsi que la crainte que l’enfant ne souffre à la naissance et après.



ABSTRACT

The authors report four observations of multiple pregnancies where one of the foetuses was affected by a lethal malformation. The mothers preferred palliative care after birth rather than selective termination of pregnancy (moreover impossible in one case). Three mothers were primiparous and one was multiparous. The delivery occurred by caesarian section at 30, 32, 33 and 37 weeks of gestational age. Four malformed children died after meeting with their parents at 8 minutes, 1 hour and a half, 2 hours, 4 hours after birth. This practice, which is sometimes proposed to the parents in our department, by avoiding any dangerous procedure during the prenatal period, allows parents to meet with the child, and therefore permits emergency bonding between mother and child. It thus may be a strengthening of the parenthood and attachment favoring later mourning. The limits of the perinatal palliative approach are a too big uncertainty on the nature of the malformations and the potential postnatal life expectancy, as well as the fear that the child suffers at birth and later.



AUTEUR(S)
P. BÉTRÉMIEUX, J. DRUYER, I. BERTORELLO, G. LE BOUAR

MOTS-CLÉS
Soins palliatifs, Médecine périnatale, Diagnostic anténatal, Grossesse multiple

KEYWORDS
Palliative care, Perinatal medicine, Prenatal diagnosis, Multiple pregnancy

BIBLIOGRAPHIE
archives.rmp.revuesonline.com/revues/61/10.1007/s12611-015-0307-y.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (112 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier